Ville de banlieue parfois délaissée par l’innovation sociale, Laval peut aujourd’hui être considérée comme le territoire des possibles : une ville où l’expérimentation et l’innovation sont accueillies avec entrain et où l’on se mobilise collectivement pour vivre différemment.

La Génératrice « Laval, ville résiliente » accompagnera donc des projets participant permettant au milieu de rebondir et de s’adapter à n’importe quelle crise.

La résilience, c’est quoi ?

« La résilience est la capacité de tout système urbain et de ses habitants à affronter les crises (ex. changement social, politique, environnemental ou économique) et leurs conséquences, tout en s’adaptant positivement et en se transformant pour devenir pérenne. Ainsi, une ville résiliente évalue, planifie et prend des mesures pour se préparer et réagir à tous les aléas – qu’ils soient soudains ou à évolution lente, prévus ou non. Les villes résiliantes sont donc mieux à même de protéger et d’améliorer la vie des gens, de sécuriser leurs acquis, de promouvoir un environnement favorable aux investissements et de favoriser les changements positifs. » –  ONU Habitat

Pistes de réflexions de projets

Pour vous inspirer, consultez les onglets Les possibles et Bar à idées. Saisissez les opportunités ayant émergées des phases d’exploration des enjeux et d’exploration des solutions de la Génératrice « Laval, ville résiliente »

Dans le cadre de la Génératrice, 4 thématiques ont été explorées lors de séances d’exploration réunissant plus d’une trentaine d’experts de vécu et de contenu. Les thématiques étaient le tourisme; la mobilité et le transport durable; l’achat local et le commerce de proximité; et l’agroalimentaire.

Saisissez les opportunités ayant émergées de ces séances ou proposez tout autre idée de projet répondant à la définition d’une ville résiliente (voir onglet Bar à idées).

Tourisme

Comment pourrions-nous…

  • faire des Lavallois des ambassadeurs de l’industrie touristique (ou des attraits touristiques) sur le territoire ?
  • capitaliser sur l’engouement pour le tourisme de plein air/nature (qui déborde) pour créer un offre touristique complémentaires/alternatives dans les secteurs du tourisme plus sévèrement touchés par la pandémie ?
  • développer le tourisme de proximité à Laval ?
  • harmoniser l’offre sur le territoire pour augmenter la force de frappe en tourisme ?
  • développer les compétences des entreprises du tourisme à offrir des expériences « rassurantes » pour le touriste ?

Achat local et commerce

Comment pourrions-nous…

  • (re)activer le commerce de proximité à Laval ?
  • faire de Laval une destination « achat local » ?
  • faire de Laval une pépinière à entreprises résilientes (capacités, développement durable, innovation, etc.) ?
  • mieux soutenir les entreprises dans leur volonté de mutualisation ?
  • faire de Laval un lieu d’expérimentation de nouvelles solutions commerciales ?

Mobilité et transport durable

Comment pourrions-nous…

  • redynamiser et rendre plus écoresponsable les stationnements à Laval ?
  • favoriser le développement d’une offre de transport partagé et sur demande à Laval?
  • favoriser l’adoption du transport actif dans les déplacements de moins de 5 Km?
  • rendre le transport de colis plus écoresponsable?

Ville nourricière

Comment pourrions-nous…

  • favoriser l’achat local à Laval ?
    • Pour les organismes : Enjeux de coût, transport et stockage
    • Pour les citoyens : Enjeux de promotion et d’accessibilité universelle (coût et accès physique)
  • favoriser l’accès (physique et coût) aux aliments locaux sur le territoire Lavallois ?
  • favoriser la transformation alimentaire sur le territoire ?
    • Enjeux de RH : recrutement, formation, conditions de travail
    • Enjeux pour les organismes communautaires : volet marchand
    • Opportunité: Projets de réinsertion au travail (dont un volet accompagnement) »
  • mieux soutenir les entreprises, producteurs agricoles et organismes qui souhaitent mutualistes des services ?
  • favoriser l’exploitation des terres agricoles non utilisée par leur propriétaire ?
  • faire de Laval un carrefour de formations (professionnelle et citoyenne) intersectoriel et multipartenarial pour développer une main d’oeuvre qualifiée et polyvalente ?
  • favoriser l’accès aux terres par la mutualisation ou la mise en réseau collectif?
  • favoriser la réduction du gaspillage alimentaire sur le territoire ?
  • favoriser la réduction des gaz à effets de serre et les pratiques écoresponsables dans la chaîne alimentaire sur le territoire ?
  • développer des modes de production alternatifs (ou novateur) sur le territoire (ex: agriculture urbaine, production intérieure, production de protéines végétales) ?
Menu